Angélique Barberat : Fêtons ensemble la sortie de son nouveau roman ! ( Concours, Interview & cotillons)







Aujourd'hui, jour de la Chandeleur, sort le nouveau petit bijoux d'Angélique Barbérat :  La Vie enfuie de Martha K, publié aux éditions Michel Lafon !  Ruez-vous dans votre librairie préférée et cédez à la tentation ! 

Passionnées par les histoires d'Angélique Barbérat, Liredelivre et moi-même attendions avec une grande impatience sa nouvelle histoire. Nous étions si excitée que nous avons décidé de fêter cela avec vous ! 
Au programme un interview ainsi qu'un petit concours...

Angélique Barbérat c'est l'auteure du merveilleux L'instant précis où les destins s'entremêlent. Une magnifique et émouvante histoire d'amour. Une lecture unique et inoubliable.  

Angélique Barbérat c'est l'écrivain qui a donné vie à Bertrand et Lola. Aux côtés de ces deux êtres, personnages des romans  Betrand et Lola puis de Lola ou l'apprentissage du Bonheur, nous apprenons à garder espoir. Une seule rencontre peut tout changer. 

Angélique Barberat c'est aujourd'hui, l'auteure de La vie enfuie de Martha K. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce roman, je vous conseille d'aller rendre visite à Liredelivre. Dans son article, Mag vous présente une partie des réponses d'Angélique Barbérat à nos petites questions. Oui, c'est avec une grande gentillesse que l'écrivain a accepté de nous répondre. Chez Mag, Angélique Barbérat nous parle  de son nouveau roman, ici les questions sont un peu plus générales. 




INTERVIEW D'AUTEUR 


Mag et Anaïs : Que ressentez-vous lorsque vos histoires sont entre les mains d’un lecteur ? Peur ? Joie ? Appréhension ?

Angélique : Je ressens un peu de tout cela, j’ajouterais bonheur et confiance. Le bonheur de partager avec vous ce qui m’a envahie et la confiance en mes personnages. S’ils m’ont émue, s’ils ont eu besoin de ma voix pour exister, je sais qu’ils toucheront d’autres sensibilités.

Mag et Anaïs : Parlez-nous un peu de vos personnages si réels, vous semblez entretenir un lien très fort avec eux. Comment entrent-ils dans votre vie ?

Angélique : Comme je vous l’ai dit, ils arrivent comme on rencontre quelqu’un dans la vie « normale ». J’ai l’impression qu’une porte s’ouvre entre leur monde et le mien, je perçois leurs vies, leurs personnalités. Tout est déjà défini. Ils ont leur prénom, leur âge, leurs traits de caractère. Je sais leur enfance, leurs goûts, leurs habitudes, leurs démarches, leurs voix, leurs qualités, leurs faiblesses, leurs pensées…


Mag et Anaïs :N’est-il pas difficile de leur dire au revoir lorsque vous écrivez le dernier mot de la dernière page de leur histoire ?

Angélique : Ce n’est pas difficile quand l’histoire se termine avec le sentiment d’avoir écrit ce qui devait l’être et d’avoir fait du bien aux personnages. La porte se referme seule, en douceur. Il y a une sorte de paix et de compréhension entre eux et moi. Nous nous remercions. Eux, de leur avoir donné une vie en mots, moi, de m’avoir offert ce cadeau d’écrire leurs vies.

Mag et Anaïs : Vous évoquiez récemment que vos romans ont pour point commun l’oubli. Dans quelle mesure cette thématique se met-elle en place ? Est-ce quelque chose que vous recherchez ?

Angélique : Je me suis rendue compte que cette thématique était récurrente au fur et à mesure de mes romans. Je la vois comme un lien fondateur et plusieurs de mes personnages principaux ou secondaires y sont confrontés, même s’ils ont un rapport différent à l’oubli. Je pense à cette phrase que dit Franck dans Bertrand et Lola et qu’écrit la maman d’Anya : « On ne fait pas mieux que l’oubli pour renaître. » Je pense à Coryn et Kyle, à Bertrand qui voudraient oublier des horreurs pour renaître. Je m’interroge avec Martha sur ce que veut dire vivre quand on a tout oublié… 

Ça n’a rien à voir avec ma vie personnelle. C’est une réflexion autour de notre condition humaine dans la société qui est la nôtre. En lisant les journaux, en regardant les informations, en observant les agissements des hommes, oui, je m’interroge… Et m’intéresse aux répercussions et aux conséquences de leurs actes…

Mag et Anaïs : Pensez-vous écrire la suite des aventures de Lola et Bertrand ?

Angélique :  C’est bien plus qu’une pensée ! C’est un travail et un plaisir quotidiens parce qu’ils ne me laissent pas de répit ! Ils m’accompagnent durant le jour et, parfois, me réveillent en pleine nuit… Mais c’est tant mieux, parce que j’aime passionnément cette période de pleine création et de proximité avec mes personnages.


Mag et Anaïs : Quels sont vos prochains projets ?

Angélique : Je ne vous parlerai que de la poursuite de Bertrand et Lola…


Habitudes de lecteurs : Quel est votre dernier coup de cœur livresque ?

Angélique : J’en ai deux cette année : En fugue, de William Navarrete. Avec lui, j’ai voyagé dans un univers dont je ne connais rien et j’ai senti ce que c’est d’être insulaire, de l’être à Cuba.
Et L’hiver des hommes de Lionel Duroy. Là aussi, il est question de vivre avec les conséquences des actes des autres…


Habitudes d’écrivains : Avez-vous toujours à vos côtés un petit carnet pour éviter que vos idées ne s’échappent ?

Angélique : Un carnet, des feuilles, des stylos ! Je conserve précieusement chaque note jusqu’à la matérialisation du roman.




CONCOURS ! Afin de vous faire (re) découvrir la plume de cette auteure talentueuse et de vous donner envie de vous plonger dans La Vie enfuie de Martha K,  nous vous offrons un exemplaire de son premier roman en format poche. Pour gagner L'instant précis où les destins s'entremêlent, il suffit juste de remplir le questionnaire ci-dessous ! 
                                             Le concours se termine le 20 février. 



Un grand merci à Angélique Barbérat pour avoir répondu à nos questions ainsi que pour nous offrir des histoires uniques. 
Et Merci à Mag aussi. 

En espérant que l'article vous a plu, je vous souhaite bonne chance et une belle lecture.









Commentaires

  1. Des coeurs sur ta belle frimousse ♥

    RépondreSupprimer
  2. Oh zut j'ai loupé le concours :/
    Merci en tout cas pour cette interview, c'est très chouette !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Point final, William Lafleur

Bertrand et Lola et Lola ou l'apprentissage du bonheur, Angélique Barberat

Nos étoiles Contraires de John Green.