L'Heure de plomb, Bruce Holbert

Bonsoir,


j'espère que vous avez passé un beau week-end. De mon côté, il était plutôt chouette, j'ai fini ma relecture du tome 1 de Journal d'Une Princesse, j'ai brocanté et j'ai regardé Avant toi, (encore) avec ma maman. Et vous ? 

L'heure de Plomb, 

Doucement, je commence à succomber aux romans publiés aux éditions Gallmeister. Trois romans, c'est peut-être faible pour ce faire un réel avis sur une Maison d'édition, cela est vrai. Cependant, j'ai la conviction, que tous les romans publiés chez Galmeister que j'aurais la chance de découvrir, seront des lectures différentes, belles et intenses. Avec L'heure de plomb, de Bruce Holbert,  je suis sortie de ma zone de confort. Ainsi, j'ai un peu été désarçonnée au début de ma lecture. Peu à peu, je suis entrée dans le roman sans m'en apercevoir. J'ai savouré chaque page pour ensuite le refermer avec le sentiment d'avoir vécu une aventure forte et inoubliable. J'ai été ravie de planter ma tente pendant quelques jours dans l’État de Washington dans les années 1900, aux côtés de Matt, de Wendy et tous les autres qui sont passés devant mon refuge.

L'histoire commence pendant L'hiver 1918. L'état de Washington est frappé par une effroyable tempête glaciale qui gèle tout sur son passage. C'est l'un des pires blizzards de l'histoire du pays. Matt et son frère jumeaux, Luke, âgés de 14 ans, pris au piège dans cette tempête mortelle sont recueillis par une jeune femme qui tente de les réanimer. Un seul des frères survit : Matt. Pendant ce temps, leur père inquiet, part à la recherche de ses garçons, pour ne jamais revenir. Matt devient alors en une nuit seulement : un homme. Privé de son père, il doit prendre la tête du ranch familial. Matt abat alors un travail acharné et sans relâche. Matt, tout au long du récit, devra faire face, à la colère des hommes, à la violence de la nature ainsi que de l'être humain mais aussi à l'amour. Matt est une fois de plus pris au piège dans les filets de la Nature mais aussi dans celle de la nature humaine. Ce roman nous plonge alors dans l'ouest américain du XXième siècle. Sur sa route, Matt rencontra de nombreuses personnes dont Wendy, Personnages emblématiques du roman, ils sont tous les deux très complexes ainsi qu'assez torturés. Leur route croise aussi celle de Linda, de Lucky, d'un prophète un peu fou, d'un père et de son fils, de chiens attachants... La route de Matt croise surtout la cruauté des hommes. Certains passages peuvent se révéler, alors, assez difficiles à lire.

Pendant des années, on suit la vie de Matt et de Wendy.  Elle est tout aussi palpitante qu'inquiétante parfois. L'atmosphère du roman est particulière, mais particulière positivement. Les chapitres défilent en même temps que les années. A l'image de nos vies, le temps défile sans nous prévenir. En effet, L'heure de plomb, est un roman dirigé par une plume poétique et percutante. Bruce Holbert sait conter les histoires si bien que j'ai très envie de lire son premier roman : Animaux solitaires
 Certaines phrases, certains passages pointent du doigt des faits de sociétés actuelles.

Ce roman est une claque inattendue. Je ne m'y attendais absolument pas. C'est un coup de coeur. 

L'Heure de Plomb est un roman qui se lit bien au chaud sous une grosse couverture devant un feu de cheminée avec une bonne tasse de thé ou de chocolat chaud.


Je remercie chaleureusement les éditions Gallmeister ainsi que Léa Touch book pour cette incroyable lecture ! 


Commentaires

  1. Je n'arrive vraiment pas à m'intéresser à cette période de l'histoire. Par contre je suis contente que tu aies eu un coup de coeur <3

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air drôlement intéressant ce bouquin ma foi. Je ne connais pas cette maison d'édition mais elle a l'air sérieuse dans ses choix d'ouvrages :)

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre me fait vraiment envie (malgréune couverture qui ne fait clairement pas rêver). J'aime beaucoup les bouquins avec une base historique (ça ancre vraiment le récit, je trouve, et mine de rien, on apprend toujours 2-3 trucs), donc c'est fait pour moi.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ces personnages qui dérangent...

Angélique Barberat : Fêtons ensemble la sortie de son nouveau roman ! ( Concours, Interview & cotillons)

Il est quatre fois Noël, Premier billet.