Ce qui nous lie. Samantha Bailly.


14.44 Euros
281 pages. 

C'est le premier roman que je lis ( dévore ? ) de Samantha Bailly. Ce fut un régal. Une bouffée d'air frais. Une réflexion sur la vie. Une conception d'ouvrage originale. Une petite merveille.

Alice est une jeune femme pour le moins ordinaire, jusqu'au jour ou elle est dotée d'un étrange don. Elle est désormais capable de voir les liens entre les individus qui lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Perturbée par ce don étrange, Alice décide de l'utiliser afin de venger les femmes trompées. Après une année, Alice perdue, seule, décide de changer de vie, de vivre normalement, et cela commence par un nouveau travail qu'elle trouve dans un cabinet de recrutement.
Alice pénètre ainsi de plein fouet dans une équipe haute en couleurs. Elle y rencontre des individus tous différents qui par petites touches bouleversent sa vie, comme le fait Raphaël... Seul homme dont elle ne peut pas voir les liens. 
D'où vient ce mystérieux don ? Qui est réellement Raphaël ?

L'histoire nous est magnifiquement narrée. Elle est partagée entre le présent, le passé et le futur d'Alice. J'aurais pu être déstabilisée par cette façon de manier le récit, mais au contraire j'ai beaucoup aimé. C'était original et mené avec finesse. On ne peut pas se perdre, ou se mélanger les pinceaux. C'est naturel et c'est agréable à lire. Très agréable. Ce découpage temporel, apporte du suspense nous poussant à lire toujours davantage. On découvre ainsi la vie de notre belle Alice, ses blessures et ses secrets. On lit tout cela avec beaucoup d'émotions, nous n'avons pas besoin de connaître Alice, depuis longtemps pour ressentir ses sentiments avec intensité. Dès les premières lignes, on est immergé dans le récit. On y entre avec une grande facilité. Lorsque le surnom Merveille est prononcé, nous sommes tout aussi chamboulés qu'Alice.

J'ai trouvé ce livre apaisant. L'écriture est belle, elle m'a charmé et attendri. Ce qui nous lie nous offre un beau regard sur la vie, sur les relations entre les hommes mais aussi et surtout avec les relations que nous avons avec nous-même. Malgré le don surnaturel d'Alice, l'histoire nous paraît réelle, vraie et sensible. L'auteure a su mêler magie et réel avec talent si bien que le don d'Alice nous paraît de moins en moins fantastique  au fil de notre lecture.
Alice est une jeune femme blessée et tout au long de cet ouvrage elle apprend de ses blessures. Elle grandit, devient plus forte. C'est une amie fidèle, une petite-fille adorable, une jeune femme courageuse.
A ses côtés, on découvre son ami d'enfance Jonathan. Un jeune homme sensible, fidèle. Même s'il n'est pas beaucoup présent, Jonathan nous marque. Il nous attendrit. Sa lettre adressée à Alice m'a touchée et émue.
On rencontre aussi le fameux Raphaël. Cet homme est le seul individu dont Alice ne peut percevoir les liens. Pourquoi ? Qu'est-ce que Raphaël a de spécial ? Pourquoi attire-t-il Alice ? Raphaël est un homme complexe et mystérieux on ne sait pas trop sur quel pied dansé avec lui. En dépit de tout cela, on s'attache à lui, et on apprend à le découvrir. Alice est comme nous, perdue en ce qui concerne cet homme-là, elle apprend elle aussi à le connaître... Je ne peux vous en dire plus, au risque de vous gâcher votre lecture. Mais leur histoire, d'amour ou d'amitié est originale, belle et triste.
Puis ensuite, nous découvrons tout une panoplie de personnages qui apportent une touche de couleur, de gaieté à cette histoire, comme Sébastien. C'est agréable de les rencontrer. Et cela apporte une fois de plus une note positive à l'histoire.
En résumé, je n'ai trouvé aucun point négatif à cette histoire au contraire, je suis vraiment tombée sous le charme de l'histoire d'Alice, et de l'écriture. L'auteure nous écrit des très belles phrases, que j'ai même eu envie de recopier dans un carnet afin de ne pas les oublier. 

Une magnifique découverte et je pense me jeter sur les autres ouvrages de cette auteure très bientôt. 
La couverture est très belle et représente selon moi parfaitement l'atmosphère du roman. 


Commentaires

  1. Je l'ai abandonné pour ma part mais je pense retenter!

    RépondreSupprimer
  2. J'en ai beaucoup entendu parler et il me tente vraiment,encore plus avec ton avis sans fausses notes! :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Point final, William Lafleur

Bertrand et Lola et Lola ou l'apprentissage du bonheur, Angélique Barberat

Nos étoiles Contraires de John Green.