Lauren Weisberger - Vengeance en Prada, Le retour du Diable.

18.91 Euros.
454 pages. 


Cela fait maintenant dix ans qu'Andy s'est révoltée contre Miranda. Elle s'est peu à peu reconstruite, même si le souvenir de son passage à Runaway la hante toujours. Contre toute attente, son ancienne collègue Emily est devenue sa meilleure amie ainsi que sa nouvelle associée. Les deux jeunes femmes sont en effet les heureuses créatrices et propriétaires du magasine The Plunge, consacré aux mariages de luxes. Sa vie est parfaite, elle a réalisé son rêve et elle est même fiancée. Cependant, Miranda est toujours là et la vie d'Andy va être à nouveau bouleversé lorsque le Diable commence à trouver The Plunge très intéressant.


J'avais vraiment adoré Le Diable s'habille en Prada. J'avais englouti le roman en quelques jours à peine et j'ai dû voir le film une bonne dizaine de fois. Le roman était prenant, pétillant, surprenant. Aucune longueur, aucun temps mort. Bref, une incroyable perle.
J'ai donc été plus qu'enthousiasme lorsque j'ai appris sur une affiche d'arrêt de bus, que les aventures d'Andy continuaient dans un second tome. Ce livre faisait partie des cadeaux sous le sapin, et c'est le premier que j'ai voulu lire.
Ce fut un plaisir de découvrir ce qu'était devenu la célèbre Andy Sachs.
Seulement, j'ai été déçue. Le roman manquait de ce petit quelque chose qui faisait que le premier tome était génial. J'ai trouvé que « Vengeance en Prada » s'attardait plus sur la vie de famille d'Andy que sur l'horrible personnalité de Miranda. Non pas que j'adore Miranda, loin de là. Mais elle ne paraissait plus aussi terrifiante qu'elle l'était lorsque qu'Andy et Miranda travaillaient pour elle. L'histoire comportait beaucoup de longueurs, de descriptions cassant alors un peu le rythme.
A l'inverse du premier tome, nous n'avions pas affaire à une course effrénée dans laquelle nous étions nous aussi entraînés. Bien sur, c'est normal qu'un second tome soit différent, mais je m'attendais à plus d'entrain, d’excitation, de pétillant.
Ma lecture fut quand même très agréable. Il est vraiment génial de découvrir la suite de la vie des personnages qui nous ont fait rire et pleurer pendant tout un roman. Et puis, après avoir refermé cette histoire, je n'avais qu'une envie me replonger dans le premier tome et revoir le film.

Andy est toujours la même. Forte, avec des idées bien précises qu'elle ne lâchent pas. Elle est persévérante. Elle veut réussir, être heureuse.
Emily, elle non plus n'a pas changé. Elle est mariée avec un des meilleurs amis de Max. Toujours aussi pointilleuse, elle aime les choses bien faites, elle est perfectionniste. L'amitié de ces deux-là m'a étonné mais agréablement surprise. Toutes les deux forment une sacrée équipe, elles se complètent. 
J'ai beaucoup aimé les nombreux flash-back présents dans le roman. Ils nous permettent en effet de découvrir tout ce que nous avons raté pendant dix années.
Ils nous permettent ainsi de découvrir la raison pour laquelle Alex et Andy ne sont plus ensemble ( élément qui m'a profondément attristé, même si Max, le nouvel époux d'Andy est tout à fait charmant... ).
A la fin du premier tome, la fin pouvait nous laisser croire soit une fin heureuse pour Andy et Alex soit l'inverse. J'avais opté pour la première solution. Alex est néanmoins toujours présent dans ce roman, et cela n'est pas plus mal :D
Max est un riche héritier. Il est adorable avec Andy, même si parfois il est plus qu'agaçant... Il nous cache quelque chose, mais qu'elle est-elle ?
Il y a aussi et toujours Lily qui est une des meilleures amies d'Andy. Lily a su s'en sortir après son grave accident de voiture qui avait failli lui coûter la vie il y a 10 ans de cela.
Andy sait qu'elle peut compter sur son amie d'enfance. Elles sont honnêtes l'une envers l'autre. Andy sait qu'elle peut téléphoner à son amie à n'importe quelle heure de la journée ou de la nuit.
Andy a toujours sa famille, ses parents et sa sœur. Toujours les mêmes , c'est agréable de lire leurs réunions de famille.
Miranda quant à elle, je dois dire que c'est toujours Miranda bien qu'elle puisse nous surprendre et que son coté de diablesse sans scrupule est beaucoup moins développé. 
La mode, les vêtements et le luxe sont toujours des thèmes essentiels du livre, tout comme pour le premier. Andy a fait beaucoup de progrès coté vestimentaire, même si Emily est souvent là pour la conseiller ou même lui préparer des tenus. On ne changera pas Emily ni Andy ?:)

Le roman nous réserve des surprises, mais tout s'enchaîne trop vite à la fin. Cela est un peu dommage. Les dernières pages sont par contre tout à fait délicieuses <3.

Je vous conseille de le lire, parce que si vous avez aimé Le Diable s'habille en Prada , vous allez passer un très bon moment , d'autant plus que l'écriture est simple, fluide et que l'auteure nous fait sourire.

En conclusion, malgré une petite déception, j'ai passé un agréable moment en compagnie d'Andy.


Et vous ? :)


Commentaires

  1. J'ai vu le film mais jamais lu le livre alors si un jour je tente je lirai ce second tome avec plaisir, merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
  2. Livre dans ma wish list ^^
    Le Diable s'habille en Prada m'avait bien plu; j'ai hâte de pouvoir lire cette suite =D

    RépondreSupprimer
  3. A tiens, je ne savais pas qu'il y avait une suite à l'univers du diable s'habille en Prada. Je ne l'ai jamais lu mais j'avais adoré le film (que j'ai vu des miliers de fois chez moi et en cours d'italien ^^).
    Ton avis me tente de le lire :)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai limite sauté de joie en découvrant le bouquin en librairie :) Je pense que je vais attendre la sortie poche pour le lire et que ce sera une de mes lectures d'été mais le fait que tu sois déçue m'inquiète un peu !

    RépondreSupprimer
  5. Moi aussi j'ai lu le diable s'habille en Prada, mais je ne savait pas qu'il y avait une suite ! :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ces personnages qui dérangent...

Angélique Barberat : Fêtons ensemble la sortie de son nouveau roman ! ( Concours, Interview & cotillons)

Il est quatre fois Noël, Premier billet.