D'après une histoire vraie, Delphine de Vigan.


« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain.Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser.»


D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan est le deuxième roman que je lis de cette auteure. Le premier était No et Moi. Honnêtement, je ne m'attendais pas à une histoire aussi étrange, haletante et troublante. En réalité, je m'attendais à une histoire de portraits de femmes, peut-être à cause de la couverture. J'avais tout faux. Mais alors vraiment tout faux. D'après une histoire vraie, c'est l'histoire de Delphine, auteure à succès (cela ne vous rappelle rien ? Cherchez donc un petit peu, voyons :p) qui rencontre l'énigmatique et effrayante L. La narratrice Delphine nous met d'entrée de jeu dans le bain : sa rencontre avec L a failli la détruire. À cause de cette femme, elle n'a pas pu écrire pendant plus de deux longues années. Rien. Nada. Pas même une liste de courses ou répondre à un mail. Delphine avait peur de tenir un stylo ou même d'être assise devant son ordinateur. Peu à peu L, pénètre dans la vie de Delphine, pas à pas elle prend de plus en plus de place. Elle pose des questions, beaucoup de questions, surtout sur les amies de Delphine. Elle ne veut jamais rencontrer ses proches et implicitement pousse Delphine à s'éloigner de ses amis. L, oblige avec force et avec une persévérance douteuse Delphine à se remettre à l'écriture mais chasse toutes les idées de Delphine, qu'elles jugent futiles. L est arrivée au bon moment dans la vie de Delphine. Elle a su déceler chez cette femme, un moment de faiblesse, de doutes. L apprivoise Delphine, elle devient sa confidente. Delphine se raccroche à L. Elle devient son amie, sa meilleure amie. Sa seule amie. Elle lui fait confiance, terriblement confiance. L devient sa bouée de sauvetage alors que c'est L, elle-même la responsable de son naufrage.
L peut être aussi brutale que douce. Elle est mystérieuse et elle nous effraie tant elle sait manipuler, elle parviendrait même à nous attendrir, alors que nous savons qu'elle est nocive. Mais L ne nous effraie-t-elle pas uniquement parce que Delphine nous a déjà mis en garde ? En effet, Delphine nous narre son histoire avec du recul.

Ce thriller psychologique rendrait presque accro. Nous nous doutons, qu'un jour L va révéler sa vraie nature. Mais quand? Et qu'elles en seront les conséquences ? Portée par cette peur, j'ai tourné les pages de ce roman avec une certaine rapidité. De plus en plus je m'inquiétais. Je m'inquiétais pour Delphine mais aussi pour ses proches. Surtout que Delphine, depuis la parution de son dernier roman reçoit des lettres de menaces anonymes.

L'auteure nous déstabilise d'une main de maître. La frontière entre le réel et la fiction est fine, très fine. Et si ? Et si cette histoire était vraie ? Si L avait réellement existé et si l'auteure avait vraiment vécu ce cauchemar ? Quelle est la part de réalité dans cette histoire? La part de fiction? Les fictions ne sont-elles que fiction ? Qu'attend le lecteur ? De la vérité, de la fiction ou un mélange des deux ? Pour L, seul le réel compte. C'est cette vision qu'elle explique avec violence et persévérance à Delphine si bien que cette dernière est perdue.


Ma chronique peut paraître un brin décousue mais elle reflète mon ressenti sur cette lecture. En bref, j'ai trouvé cette histoire étrange et troublante mais tout cela positivement. Je regrette juste certaines longueurs et une fin que j'aurai préférée plus détaillée. L'auteure a une écriture envoûtante tout comme L après tout....



J'ai lu ce roman dans le cadre du Prix du Roman des Étudiants. Cette année, j'ai la chance de faire partie du jury :)  

Commentaires

  1. Je suis bien contente de lire ton avis sur ce livre! Il est dans ma PAL, et je meurs d'envie de le lire. J'appréhende quand même un peu, parce que les romans sur les amitiés toxiques ont tendance à me traumatiser, et à vraiment me faire peur!! Mais c'est clair que je le lirais :D

    RépondreSupprimer
  2. On l'a acheté en bibliothèque et au comité de lecture il n'a pas été apprécié, malgré tout j'en ai lu des bonnes choses et je suis assez curieuse, surtout après ton avis :)

    RépondreSupprimer
  3. Wow, super chronique !
    Je ne connaissais pas du tout l'existence de ce livre et tu m'as vraiment donné envie de m'y plonger.
    Comme tu l'as dit, ça a l'air de rendre accro. Rien qu'avec ton petit résumer, j'ai envie de lire les premières pages !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Point final, William Lafleur

Ces personnages qui dérangent...

Bertrand et Lola et Lola ou l'apprentissage du bonheur, Angélique Barberat