Nous les menteurs, E.Lockhart


Date de sortie : 4.05.15


   Nous les Menteurs est un roman unique. Nous les menteurs appartient à cette catégorie de roman qui vous intrigue dès la première page et dont l'atmosphère intrigante s'accroche à vous tout le long du roman. Elle ne nous vous lâche pas d'une semelle pour ensuite vous laisser de marbre. Le dénouement de ce roman en fait toute sa beauté. Et j'étais tellement loin de me douter de ce dénouement, qu'une fois dévoilé, j'ai dû refermer le roman pour faire le point. Ce n'est pas une fin facile, ni prévisible, c'est une fin parfaite. Mais avant de découvrir cette fin, qui va vous donner envie de relire le roman, vous allez devoir faire la rencontre de la richissime famille Sinclair. Une famille qui sous son élégance et ses sourires cache des secrets...
 Chaque année, toute la famille se trouve sur l'île de Beechwood. C'est sur celle île que Cadence, Johnny, Mirren et Gat passent leurs vacances d'été. C'est Cadence qui nous guide, qui nous raconte son histoire. Cadence est une jeune fille mystérieuse, perdue et à la recherche de quelque chose. Mais le problème, c'est qu'elle même ignore ce qu'elle recherche réellement. Les parents de Cadence sont divorcés et l'été de ses 16 ans elle est contrainte de passer les vacances d'été en Europe avec son père et non avec les Menteurs comme elle l'aurait voulu. En réalité, depuis l'été quinze, beaucoup de chose ont changé. 
Cet été, Cadence a été retrouvé inconsciente sur la plage. Et depuis des migraines permanentes lui gâchent la vie. Mais l'été 17, elle retrouve Mirren, Johnny et Gat, son Gat pour passer 4 semaines à Beechwood.

Gat est son premier amour, elle l'aime mais leur histoire reste compliquée. Attention, Nous les Menteurs est très loin d'être une simple histoire d'amour, la romance entre Gat et Cadence est essentielle c'est vrai, mais ce roman est tellement bien plus. Gat, c'est un jeune révolutionnaire, révolté contre l'argent jeté par les fenêtres. Mirren c'est la douce cousine et Johnny c'est le cousin bon copain. Tous les quatre, forment une jolie bande d'amis. Chaque été ils se retrouvent comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Ils se font appeler les Menteurs. Cadence aime ses menteurs. Et du coup, on les aime nous aussi. Outre, ces jeunes gens, on découvre la famille Sainclair. Trois sœurs, tous blondes et grandes. La famille parfaite mais comme beaucoup de familles, seulement en apparence... Mais malgré tous les faux-semblants et les mensonges, cette famille nous émeut. Le mensonge, est là on sent sa lourde présence durant tout le roman. Quelque chose cloche depuis l'étrange accident de Cadence. 
La vérité est loin... Mais on veut la découvrir alors on tourne les pages, encore et encore. Et pas à pas, on découvre aux côtés, toujours de Cadence des petits bouts de vérité jusqu'au moment fatidique
.
Nous les Menteurs est un roman poignant et émouvant. L'auteur nous mène par le bout du nez avec brio. Ce n'est ni trop long, ni pas assez rapide. Le timming est parfait. E. Lockhart sait garder les secrets et son roman est pour moi un coup de cœur. C'est un roman différent. Et dépechez-vous à le lire, parce que je meurs d'envie d'en parler avec quelqu'un !


Un énorme merci aux Éditions Gallimard Jeunesse, pour cette fabuleuse découverte surtout qu'en plus, j'ai reçu Nous les Menteurs dans une boîte à l'effigie du roman avec à l'intérieur plein de petits papiers comportant chacun une citation d'un auteur (John Green, Gayle Forman) donnant son avis sur ce roman coup de cœur. Bravo pour cette magnifique présentation qui égaille l'ouverture du courrier :)

Plein de bisous <3

Commentaires

  1. Ce livre à l'air génial !!! *-*

    RépondreSupprimer
  2. Belle découverte, merci pour ta jolie chronique!

    RépondreSupprimer
  3. Je le rajoute tout de suite à ma wish-list, ta chronique me donne envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  4. Veinaaaaardeeeee! Moi je veux voir une photo de la boîte!^^

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre est génial en effet ! Lu en anglais, je n'en suis pas revenue de la fin, c'est la première fois que je suis autant choquée par le dénouement !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai également adoré ce roman. Malheureusement, je pense avoir loupé quelques détails à cause de ma lecture en vo. MAis j'ai quand même adoré. Et cette fin...en effet elle donne envie de relire immédiatement le livre

    RépondreSupprimer
  7. Et biiiiien, je n'ai plus qu'à m'y mettre, on dirait :D Il attends bien sagement dans ma PAL... Mais plus pour très longtemps !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai dévoré ce merveilleux livre ^^

    RépondreSupprimer
  9. Une très belle chronique (et un très beau blog aussi d'ailleurs!) ce livre a l'air génial, une amie à moi l'a lu :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ces personnages qui dérangent...

Point final, William Lafleur

Bertrand et Lola et Lola ou l'apprentissage du bonheur, Angélique Barberat